Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 197

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 216

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 254

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 357

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/ringphp/src/Client/CurlFactory.php on line 363

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/ringphp/src/Client/CurlFactory.php on line 382

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 77

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 87
Créer son startup: comment trouver LA bonne idée

Créer sa startup : comment choisir la meilleure idée et se lancer à moindre risque

By 14 novembre 2016Blog

Créer votre propre startup est le meilleur moyen de prendre réellement le contrôle de votre vie et de générer des revenus complémentaires mois après mois. Le moyen le plus simple pour commencer est sans doute de démarrer une entreprise sur Internet. Il y a aujourd’hui une infinité d’opportunités.

Vous n’avez pas besoin d’avoir l’idée du siècle. Ni d’avoir des relations bien placées. Ni d’avoir un MBA. Ni d’être un expert en marketing ou en stratégie. Ni d’être à temps plein sur cette activité. Ni d’avoir de l’argent de côté.

Vous n’avez pas besoin de quitter votre job ou de travailler la nuit… Vous pouvez démarrer en consacrant quelques heures par semaine à votre projet.

Vous pouvez lancer un site web et commencer à générer des revenus avec presque rien et sans prendre de risque.

Et surtout, lancer une startup en ligne vous permet de choisir. Choisir le temps que vous y passer, les idées que vous allez tester, les gens que vous allez rencontrer pour développer votre activité.

Trop beau pour être vrai ?

Je ne suis pas en train de vous vendre « la vie de vos rêves à pas cher » ou « devenez riche rapidement sans rien faire ».

Il y a des bons et des mauvais côtés :

 

  • Vous pouvez gagner de l’argent même quand vous êtes en vacance parce que les gens achètent par Internet et n’ont pas besoin de votre présence
  • Sur le net, le fait de vendre un produit de plus ne demande pas d’effort supplémentaire (parce que le produit est déjà créé)
  • Vous êtes libre de choisir quand vous travaillez, où et avec qui
  • Il n’y pas de limite à vos revenus. Cela ne dépend que de vous et des stratégies que vous mettez en place. Vous pouvez gagner 1000 €… ou 10 000 € par mois
  • Avec Internet vous pouvez atteindre facilement et d’un seul coup un grand nombre de personnes
  • Il y a aujourd’hui tout un tas d’outils et de services en ligne pour vous faciliter la tâche. Vous pouvez créer une startup en ligne en faisant zéro technique
  • La concurrence n’est pas un problème (c’est même le signe qu’il y a un marché). Vous pouvez assez simplement spécialiser votre niche. Vous réduisez votre audience, mais vous ciblez mieux le problème
  • Vous pouvez vous lancer avec un faible budget, tester votre idée et changer d’option sans risque
  • Vous devrez travailler beaucoup, réfléchir, persévérer et faire preuve de courage. Les choses n’arrivent pas par hasard. Même une fois que vous aurez tout mis en place, les choses deviendront beaucoup plus simples et vous pourrez obtenir de gros résultats
  • Non, vous ne deviendrez pas riche du jour au lendemain
  • Trouver le bon problème à résoudre, les personnes qui ont ce problème, créer le bon produit et le vendre peut être compliqué et prendre du temps si vous n’avez pas la bonne approche
  • Créer un site web est simple. Mais si vous voulez vendre en ligne de manière efficace, vous devez mettre en place toute une mécanique : générer du trafic, attirer les inscriptions sur votre site, proposer vos produits, envoyer des séquences de mails, intégrer une plate-forme de paiement, etc.


Commencez par ce que vous savez déjà faire

A priori vous avez déjà un peu vécu. Analysez votre parcours professionnel et vos hobbies. Qu’est-ce qui vous intéresse ? Quelles compétences avez-vous acquises ?

Qu’est-ce que vous savez faire qui pourrait aider les autres ?

Si vous trouver le moyen de résoudre vite et bien le problème de quelqu’un, cette personne sera très probablement prête à payer pour ça.

Et Internet vous permet potentiellement d’atteindre des milliers de personnes qui ont ce problème…

Vous pouvez créer n’importe quel type de business : cours de golf en ligne, éducation des enfants, arrêter de se ronger les ongles, cours de photographie… Ce que vous voulez. Le tout est de faire quelque chose qui vous intéresse et surtout qui répond à un besoin.

Par où commencer ?

La première chose, c’est de ne pas forcément écouter vos proches ou vos collègues. Ils tenteront probablement de vous décourager et leurs conseils risquent de ne pas être pertinents.

Faites aussi attention à ne pas tomber dans tous les pièges qui fleurissent dans des milliers de sites web, vidéos, formations et forums.

Vous aurez vite fait de vous noyer dans des détails du type : quelle caméra choisir pour vous filmer, quelle plate-forme utiliser pour créer votre site web, quel thème WordPress choisir, comment faire faire un logo, comment accepter les paiements en ligne, etc.

La plupart des gens vous conseilleront de vous lancer le plus vite possible, de créer un blog, de publier des articles 3 fois par semaine, de poster comme un fou sur Twitter et Facebook, de devenir un expert en SEO et de commencer par vendre un ebook à 1,99 €.

Tout ça, c’est de la tactique.

Si vous suivez ces conseils vous allez perdre beaucoup de temps, viser le court terme, faire la même chose que tout le monde et finir par vous décourager parce que vous obtiendrez des résultats médiocres.

Evidemment, vous aurez besoin d’un site web, d’un blog, d’une présence sur les médias sociaux, d’un logo, etc.

Mais ce n’est pas la priorité pour commencer.

La priorité c’est de savoir :

1/ Par quel type de business vous voulez commencer ;

2/ Quel problème vous allez résoudre.

C’est ce que nous allons détailler tout de suite.

Par quel type de business commencer ?

Si vous voulez créer un business en ligne (c’est aujourd’hui le moyen le plus simple et le moins risqué pour se lancer ou tester une idée), vous avez le choix entre plusieurs modèles :

1/ Logiciels : vous pouvez vendre soit des logiciels que les gens installent sur leur ordinateur (type Skype, Word ou Xmind), soit des applis en ligne (comme Dotit.im, MindMeister ou BaseCamp), soit des applis pour tablettes et smartphones. Vous n’êtes pas obligé de développer vous-même. Vous pouvez commencer par recruter un freelance sur une plate-forme telle que Codeur.com pour développer une maquette ;

2/ Produits physiques : bougies, bijoux, meubles, compléments alimentaires, etc. Vous pouvez soit fabriquer vous-même les produits, soit les acheter en gros et apposer votre marque. Vous n’avez pas forcément besoin de tout stocker chez vous, il existe des services en ligne qui se charge de ça pour vous ;

3/ Publicité : vous pouvez devenir annonceur en plaçant des encarts publicitaires sur des sites web. Il s’agit alors de produire du contenu attrayant et de générer du trafic. Vous êtes ensuite rémunéré soit sur l’affichage des pubs, soit sur les clics, soit sur les transactions ;

4/ Affiliation : il s’agit de vendre les produits de quelqu’un d’autre en échange d’une commission sur chaque transaction. Vous pouvez utiliser des plates-formes d’affiliation telles que ClickBank pour trouver les produits que vous souhaitez promouvoir ;

5/ Coaching et consulting : le coaching, c’est l’art d’écouter pour aider vos clients à accoucher de leurs propres solutions. Dans le conseil, vous vendez votre expertise pour proposer ou mettre en œuvre les solutions. Dans les deux cas vous devez trouver vos clients et les accompagner ;

6/ Produits d’information : vous créez et vendez du contenu dématérialisé, par exemple sous la forme d’ebooks et surtout de formations en ligne. Le principe est simple : vous créez une fois votre formation et vous la vendez N fois.

C’est à vous de choisir.

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus ?

Quelles compétences pouvez-vous appliquer tout de suite ?

Quelles compétences pouvez-vous acquérir le plus facilement ?

Quel niveau de risque êtes-vous prêt à prendre ?

Combien de temps êtes-vous prêt à passer avant d’obtenir des résultats ?

Avez-vous un capital à investir ?

Combien voulez-vous gagner ?

Car ces 6 modèles ne sont pas tous égaux.

matricebusiness

J’ai piqué l’idée de cette représentation à R. Sethi.

Qu’est-ce que vous constatez ?

Certaines activités sont plus rémunératrices que d’autres et certaines plus coûteuses à mettre en place (en temps et/ou en argent).

Les business les plus rémunérateurs et les moins risqués à créer sont le coaching/conseil et les formations en ligne.

Qu’est-ce qui est le mieux pour vous ?

Cela dépend de votre situation, de vos ambitions et du temps que vous avez.

Faire du coaching ou du conseil peut vous aider à générer rapidement des revenus en utilisant vos compétences actuelles tout en développant de nouvelles compétences utiles en gestion d’entreprise : stratégie, prospection client, communication, etc.

L’autre gros avantage du conseil, c’est que cela peut vous permettre de mettre en place une méthodologie que vous pourrez ensuite répliquer et transmettre dans des formations en ligne.

Le problème avec le conseil, c’est que ça prend du temps.

Du temps pour chercher les clients, du temps pour les comprendre, du temps pour les servir. Si vous devez consacrer 4  heures par semaine à chaque client, vous ne pourrez guère avoir plus de 15 clients…

Et si vous êtes salarié vous serez encore plus limité !

Ce problème ne se pose pas avec les formations en ligne.

Le gros du travail consiste à créer la formation, la stratégie marketing et la mécanique de vente. C’est un gros boulot, mais vous le faites une fois.

Ensuite tout est en place et la machine tourne toute seule. Vous faites des ventes 24h/24, 7j/7. Même quand vous êtes en vacance.

Chaque client peut acheter, accéder et suivre vos formations sans vous.Vous n’avez pas besoin d’être là. C’est la même chose que vous ayez 5, 10, 100 ou 1000 clients.

Comme nous le disions tout à l’heure, la 2ème question que vous devez vous poser en priorité est…

Quel problème allez-vous résoudre ?

Quel que soit le type d’activité ou de startup que vous choisissez (conseil, formations en ligne, logiciel, etc.), si vous ne résolvez aucun problème (ou pas le bon), vous n’arriverez à rien.

Beaucoup de gens disent « j’aimerais faire [souhait] », « j’aimerais avoir [souhait] », « j’ai besoin de [souhait] », etc.

Remplacez [souhait] par ce que vous voulez : plus de temps, plus d’argent, plus de flexibilité…

Nous raisonnons tous comme ça.

Mais vous devez changer de perspective.

Vous voulez sans doute créer votre startup pour être votre propre patron, vous sentir plus libre et gagner plus.

Mais ça ne suffit pas.

Tout le monde se fiche de ce que vous voulez.

Quel problème allez-vous résoudre pour y arriver ? Qu’allez-vous faire pour le résoudre ?

C’est ça qui compte.

Tout le monde veut avoir plus de temps, être maître de sa vie, faire le tour du monde, gagner plus, etc.

Mais très peu de personnes font le nécessaire.

Beaucoup de gens ont un projet de création d’entreprise. Mais très peu se lancent et encore moins persévèrent au-delà des difficultés et des « échecs ».

Quand j’interroge les gens, les phrases suivantes reviennent systématiquement :

  • « je ne sais pas par quoi commencer »
  • « je n’ai pas le temps »
  • « je n’ai pas l’argent »
  • « je ne sais pas faire »
  • « et si je me plante ? » / « je n’en suis pas capable »
  • « c’est trop risqué » / « ce n’est pas le bon moment »
  • « qu’est-ce qu’on va penser de moi »
  • « je ne suis pas légitime »
  • etc.

Ça vous dit quelque chose ?

C’est normal de ne pas oser, de ne pas se sentir prêt, d’avoir peur. Ça s’appelle sortir de sa zone de confort.

Le secret est de prendre les choses une par une, les unes après les autres.

Ce n’est que de cette manière que vous y verrez plus clair et que vous trouverez le courage d’avancer.

Avant d’avoir peur ou de vous soucier de votre site web, de votre logo ou du prix que vous devez facturer, posez-vous ces questions :

  • Qu’est-ce qui vous intéresse ?
  • Quelles compétences avez-vous acquises ?
  • Lesquelles pouvez-vous appliquer tout de suite ?
  • Qui serait prêt à payer pour apprendre ce que vous savez ?
  • De quelle manière pouvez-vous utiliser vos connaissances pour aider ces gens ?

C’est de cette façon que vous pourrez trouver un vrai problème à résoudre tout en faisant ce qui vous plaît.

Si vous êtes prêt, entrez votre adresse email ci-dessous et je vous enverrai la fiche pratique pour vous aider à trouver la bonne idée de business :

Lancez votre propre startup en ligne sans risque, même si vous avez un job à temps plein

  • La stratégie pour trouver une idée de business qui générera vraiment des ventes (en utilisant la matrice de la demande)

  • Comment vous assurer que vous serez capable d'exploiter votre idée pendant au moins 2 ans

  • La démarche pour savoir à quel besoin vous pouvez répondre et qui a ce besoin

  • Les 15 questions pour définir le portrait-type de votre client idéal et savoir où aller le chercher

  • Comment gagner du temps en utilisant vos compétences actuelles pour créer des solutions pour vos futurs clients

  • Les 5 types de produits que vous pourrez créer et vendre sans risque dans les prochains mois

Les 6 étapes pour trouver votre première idée de business

privacy Pas de spam. Vos données sont sécurisées et ne seront pas partagées.

 

 

arrow

 

Comments

comments