Comment vous fixer des objectifs (et les tenir)

Comment vous fixer des objectifs (et les tenir)

By 1 février 2017Blog

Vous n’arriverez probablement pas à faire le quart de ce que vous avez prévu de faire cette année.

Je sais, c’est triste.

Comment je le sais ?

Parce que vous aviez déjà prévu de la faire l’année dernière.

Je vais même aller plus loin : vous allez abandonner toutes vos bonnes résolutions d’ici fin février – fin mars pour les plus endurants.

En fait, si vous y réfléchissez bien, ça fait combien de temps que vous prenez de bonnes résolutions ?

Hmmm…

Les bonnes résolutions ne servent à rien

Les résolutions sont trop vagues. Beaucoup de gens confondent résolution et objectif. Ils ont seulement de vagues désirs. Un objectif n’est pas un souhait. C’est quelque chose que vous voulez vraiment, que vous êtes capable de faire, qui correspond à ce que vous êtes au fond de vous. C’est précis et concret.

Une bonne résolution ne coûte rien. Un bon objectif doit être ambitieux, difficile à atteindre. Pas pour le plaisir de se faire mal. Mais parce que cela joue sur la motivation. Le plus dur est de tenir la distance. Vous ne pourrez pas persévéré si votre objectif ne vous motive pas. Est-ce que perdre 500 grammes ou avoir 1,2 % d’augmentation vous motive ?… Rien n’est plus motivant qu’un bon challenge qui vous permettra de dire « je l’ai fait ! »

Les résolutions ne débouchent sur rien. Comme elles sont vagues, les résolutions ne débouchent sur aucun plan d’action concret. OK, cette année vous voulez « être plus présent », « gagner plus », « changer de travail »…

Et alors ? Quoi ? Combien ? Où ? Avec qui ? Quand ? Comment ?

Quand les gens me parlent de leurs projets, une phrase revient souvent, c’est…

« Je ne sais pas par quoi commencer »

Il y a aussi :

  • « Je ne sais pas comment faire… »
  • « C’est trop risqué… »
  • « Je n’ai pas le temps… »
  • « Je risque de ne pas y arriver… »

Ça vous parle ?

Evidemment, c’est plus facile de laisser tomber les bonnes résolutions ou de vous fixer des objectifs au rabais.

Mais si vous faites ça, devinez ce qui ce qui aura changé l’année prochaine…

Gagné !

Rien.

Si vous voulez changer les choses, progresser, améliorer votre situation et réaliser vos gros projets vous avez tout intérêt à vous fixer de bons gros objectifs bien ambitieux (et avoir une méthode pour les tenir).

Pourquoi ambitieux ?

Parce que si vos objectifs sont trop faciles à atteindre ils ne solliciteront pas votre créativité. Ils ne vous motiveront pas suffisamment.

Les 10 étapes pour  vous fixer des objectifs et créer un plan d’action efficace

Il existe deux grandes techniques pour savoir si vos objectifs sont bien formulés : les techniques SMART et AACTION (cliquez sur le lien pour en savoir plus).

Vos objectifs doivent être concrets, précis, atteignables, réalisables et bornés dans le temps.

Mais surtout vos objectifs doivent avoir du sens. Ils doivent être cohérents de vos valeurs et de qui vous êtes.

Voici les 12 étapes essentielles pour choisir de bons objectifs et créer un plan d’action efficace.

1/ Décidez exactement ce que vous voulez dans chaque sphère de votre vie

Famille, couple, relations, carrière, business, loisirs, développement personnel, argent…

Commencez par idéaliser. Faites comme si vous n’aviez aucune limitation, comme si tout était possible.

Imaginez que vous avez toutes les compétences, tout l’argent, tout le temps et toutes les relations nécessaires pour accomplir vos projets et atteindre la situation idéale dans chaque sphère.

A quoi ressemblerait votre vie si vous pouviez changer les choses d’un coup de baguette magique ?

Quel serait votre style de vie ?

Quel travail feriez-vous ? Dans quelles conditions ?

Combien gagneriez-vous ?

Quelles seraient les relations avec votre famille et vos amis ?

Comment les autres vous considèrent-ils ?

A quoi ressemblerait une journée typique ?

Isolez-vous et pensez à toutes ces questions.

Ensuite prenez un stylo, une feuille et jetez vos idées comme elles vous viennent. Essayez d’avoir au moins 3 objectifs par catégorie (famille, couple, argent, travail, etc.).

2/ Faites le tri et précisez

Relisez vos notes.

Éliminez les objectifs qui ne vous correspondent pas vraiment (nous poursuivons souvent les rêves d’un autre…)

Éliminez aussi les objectifs qui correspondent à des choses que vous ne contrôlez pas. Par exemple, vous n’avez quasiment aucun contrôle sur ce que les gens font ou pensent et sur les circonstances (météo, économie, etc.)

Concentrez-vous ensuite sur les autres objectifs.

Quels sont les objectifs qui sont les plus importants pour vous cette année (pour vous et vos proches) ? Quels sont ceux qui ont le plus de sens ?

Une fois votre sélection faite, prenez une autre feuille et écrivez les objectifs que vous avez retenus.

Décrivez ensuite chaque objectif.

Faites comme si vous passiez une commande à une usine située de l’autre côté de la planète.

Soyez le plus précis possible : quoi, comment, combien, où, avec qui ?

Vos objectifs doivent être détaillés et mesurables.

Comment quelqu’un d’autre que vous verrait que votre objectif est réalisé ?

3/ Fixez-vous une date

C’est ce qui distingue un objectif d’un souhait ou d’un rêve.

Quand voulez-vous atteindre chacun de vos objectifs ?

Certains seront pour cette année, d’autres pour l’année prochaine, d’autres encore pour dans 3 ans, 5 ans, 10 ans, 20 ans.

Peu importe. Il n’y a pas d’objectif irréaliste, il n’y a que des délais irréalistes.

Vos objectifs changeront probablement avec le temps, vous aurez de multiples occasions de revoir votre copie ou de les reformuler.

Et si vous n’arrivez pas à atteindre un objectif dans les délais… choisissez simplement une nouvelle date !

Si un objectif est un objectif à plus de 1 an, décomposez-le en objectifs intermédiaires jusqu’à obtenir un objectif atteignable au cours des 12 prochains mois.

Veillez à ce que vos objectifs à un an soient cohérents. Par exemple, si un objectif lié au travail va vous demander beaucoup d’implication, ne vous fixez pas un objectif « loisirs » trop ambitieux…

4/ Choisissez votre objectif principal

Vous avez maintenant une liste d’objectifs pour chaque sphère de votre vie.

Bravo !

Certains sont pour le court terme et d’autre pour le plus long terme.

Isolez maintenant les 10 objectifs les plus importants. 

Demandez-vous : « si j’avais une baguette magique et que je pouvais réaliser n’importe quel objectif en moins de 24 heures, lequel aurait le plus gros impact positif sur ma vie ? »

Lequel permettrait peut-être d’atteindre plus facilement les autres objectifs ?

C’est votre objectif majeur.

Pourquoi avez-vous besoin d’un objectif majeur ?

Parce qu’il est très facile de s’éparpiller et de procrastiner. Avoir un objectif majeur vous aide à focaliser vos efforts. Cela ne veut pas dire que vous devez négliger les autres objectifs. Mais c’est comme une boussole.

En ayant un objectif majeur vous savez à tout moment quelles sont les priorités et sur quoi vous concentrer. Vous savez pourquoi vous agissez et tout le reste en découle.

5/ Identifiez les obstacles

Autrement dit : pourquoi n’avez-vous pas encore atteint vos objectifs ?

Est-ce qu’il vous manque des compétences, du temps, de l’argent, des relations ?

Vous savez quel est votre plus gros obstacle ?

Vous-même.

80 % de vos blocages sont internes. Ils sont liés à votre système de croyance, à vos convictions, vos valeurs, ce que vous pensez possible (et impossible).

Votre plus gros obstacle est cette petite voix intérieure qui vous dit : « c’est impossible » ou « tu n’en es pas capable » ou « tu n’es pas légitime »…

Donc soyez honnête avec vous-même et faite un petit travail d’introspection.

Qu’est-ce que vous vous dites qui vous bloque ?

Quelles sont les croyances fermement ancrées dans votre esprit qui vous limitent ?

Qu’est-ce que vous pouvez faire pour modifier ces croyances ?

Vous pouvez par exemple réaliser quelque chose qui vous paraît difficile, voire infaisable. Non seulement ce défi vous permettra de sortir de votre zone de confort, mais en plus vous vous prouverez à vous-même que vous ne êtes capable.

Il y a quelques années j’ai ainsi envoyé un mail au PDG d’une entreprise américaine. Je voulais lui proposer de vendre un de ses produits en France via Internet en échange de commissions.

J’ai commencé par me faire « jeter », mais à force d’insister et de faire preuve de persuasion il a accepté.

Je ne pensais pas être capable de faire ça. Ce n’est pas grand-chose, mais cela m’a permis de prendre confiance en moi et de savoir que j’avais la capacité de convaincre un PDG américain de devenir un affilié.

6/ Identifiez les informations et les compétences dont vous aurez besoin

La qualité d’une chaîne correspond à celle de son maillon le plus faible.

De même, votre compétence la moins développée détermine votre performance future.

Vous n’avez pas besoin de tout faire vous-même, vous pouvez vous entourer. Mais vous aurez probablement besoin de développer UNE compétence-clé pour atteindre votre objectif.

Donc : quelle compétence-clé vous permettrait, alliée à vos talents naturels et vos passions, de devenir le meilleur ?

Quelle compétence aurait le plus d’impact sur l’atteinte de votre objectif majeur ?

Une fois que vous avez trouvé cette compétence, notez la et faite un plan pour l’acquérir : quand avez-vous besoin de cette compétence ? Qui peut vous aider ? Combien ça coûte ? Est-ce que vous avez une monnaie d’échange (argent, service, produit, informations, autres compétences, etc.) ?

7/ Identifiez les personnes qui pourront vous aider

Faites une liste des personnes qui pourront vous aider à atteindre votre objectif.

Pensez à tout ce dont vous pourriez avoir besoin : temps, informations, compétences, moyens techniques, soutien logistique, soutien financier, soutien moral, organisation, etc.

Pensez aux différentes personnes de votre entourage personnel et professionnel : famille, amis, collègues, hiérarchie, collaborateurs, clients, fournisseurs…

Une fois que vous avez identifié ces personnes, demandez-vous ce que vous pouvez leur apporter.

Plutôt que de demander, il vaut mieux donner d’abord.

Voilà des exemples de choses que vous pouvez offrir :

  • Vos compétences (est-ce que vous pouvez faire quelque chose pour eux ou leur donner des conseils ?)
  • Des informations
  • Un réseau de relations
  • Une présence Internet (site web, médias sociaux, etc.)
  • Une réputation
  • De l’argent

8/ Listez ce que vous aurez à faire

Par quelles grandes étapes devrez-vous passer pour atteindre votre objectif ?

Combinez ensuite cela avec les obstacles que vous avez identifiés, les compétences que vous devrez acquérir et les personnes-clés qui pourront vous aider.

Quand allez-vous commencer à acquérir vos compétences-clés ? Quelles seront les jalons ?

Qui devez-vous rencontrer et quand ?

Bref, vous avez compris…

9/ Faite un plan d’action

Maintenant organisez toutes les étapes en un plan : dans quel ordre devez-vous procéder ? Qu’est-ce qui est le plus prioritaire ?

Certaines activités ne pourront pas se faire avant que d’autres soient terminées. C’est ce qu’on appelle le « chemin critique ». C’est important d’identifier ces activités, car tout blocage sur ce « chemin » entrainera un retard dans la réalisation de votre objectif.

Demandez-vous : « pour atteindre mon but dans 12 mois, qu’est-ce que je devrai avoir fait dans 11 mois ? »

Et ainsi de suite : dans 10 mois ? Dans 9 mois ?… Dans 3 mois ?… Dans 1 mois ?

A chaque fois demandez-vous aussi quelle tâche ou activité aura le plus d’impact (et gardez en tête la règle des 80/20 : 20 % seulement de vos tâches produiront 80 % de vos résultats).

Attention : vous devez gérer votre projet, pas votre plan !

Donc rien de sert de tout planifier en détail car les choses ne se passeront pas comme prévu et vous devrez vous adapter. Si votre plan est trop détaillé vous passerez trop de temps à le mettre à jour.

Pour vous aider sur ce point, lisez cet article sur l’art de décomposer un objectif en objectifs plus simples.

10/ Passez à l’action et gardez le cap

Avoir un plan sert à avoir les idées plus claires. Mais cela ne sert à rien si vous n’agissez pas.

Une fois que vous savez ce que vous voulez accomplir pour les 30 prochains jours, identifiez ce que vous devez faire la semaine prochaine et organisez-vous.

Ensuite mettez en place des routines.

Les routines sont des choses que vous faites automatiquement tous les jours. C’est ce qui vous permet d’avancer quotidiennement et de littéralement automatiser vos progrès.

Voilà quelques exemples de choses que vous pouvez faire :

  • En fin de mois, planifiez systématiquement le mois suivant (objectifs, activités, personnes à rencontrer, etc.)
  • En fin de semaine, planifiez systématiquement la semaine suivante
  • En fin de journée, faites le bilan du jour et planifiez le lendemain
  • Priorisez chaque tâche en vous demandant, parmi tout ce que vous avez prévu de faire, ce qui aura le plus d’impact, ce qui correspond à votre compétence-clé et ce que vous pouvez déléguer
  • Travaillez par « batch » : regroupez les activités similaires et traitez-les ensemble dans un créneau spécifique de votre semaine (consacrez par exemple le jeudi de 13h à 14h30 pour répondre aux mails de vos clients)
  • Visualisez régulièrement vos objectifs, comme s’ils étaient déjà atteints. Cela ne prend que quelques minutes, mais cela permet de maintenir la motivation et l’envie.

Si vous voulez aller plus loin

Téléchargez le guide 2017 :

 

 

Comments

comments