Comment trouver votre vocation, vaincre la procrastination et réaliser l’impossible ?

Comment trouver votre vocation, vaincre la procrastination et réaliser l’impossible ?

By 16 février 2016Blog

Nous avons tous incorporé ce type de phrase : « On ne peut pas vivre de sa passion » ou « Travailler en s’amusant n’est pas sérieux » ou encore « Faire … est impossible ». Mais rien n’est plus faux.

Cet arGuide25QuestionsPourTrouverVotrePassionCoverticle vous explique les 3 étapes pour arriver à relever n’importe quel défi.

La guide PDF « 25 Questions pour trouver votre passion » vous aidera à commencer le processus (il vous suffit d’entrer votre adresse email pour le télécharger).

=> Cliquez ici pour télécharger le guide « 25 Questions pour trouver votre passion »

Qu’est-ce qui vous motive ?

 

Comme expliqué dans l’article précédent, vous devez d’abord être à peu près clair ce que vous voulez, les limites que vous vous imposez et les premières tâches à réaliser.

Si vous êtes humain, vous voulez sans doute vous sentir plus en contrôle et faire des choses qui ont plus de sens. Vous voulez savoir si vous en êtes capable, savoir comment vous y prendre et par quoi commencer.

Nous en sommes tous là. Nous voulons tous exprimer notre créativité et nous sentir plus libre. Libre par exemple de travailler où nous voulons, quand nous voulons, avec qui nous voulons… Rêvons un peu, c’est possible !

Je ne sais pas quelles sont vos motivations, si c’est gagner plus d’argent ou… changer le monde. Mais ce que je sais c’est que nous avons tous besoin de reconnaissance sociale ET de contribuer au monde. Et si vous n’avez ni l’un ni l’autre c’est généralement source de frustration.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a jamais eu autant de possibilités d’évoluer, d’exprimer qui nous sommes et de décider de notre vie. Il n’a jamais été aussi facile d’accéder à la connaissance, se former, entrer en relation avec les autres et créer.

N’importe qui peut ouvrir un blog en quelques clics pour parler à la planète.

Prenons les business web. N’importe qui peut lancer un site web pour partager sa passion et gagner de l’argent en aidant des centaines ou des milliers de personnes. Avec un business en ligne  vous pouvez travailler d’où vous voulez, avec qui vous voulez et avoir le style de vie que vous voulez.

Tout le monde peut avoir une vie et un travail qui ont plus de sens.

 

Il n’y a jamais eu autant d’opportunités

 

Mais il y a un revers à cette médaille. C’est la société, l’entreprise, l’école, nos parents, nos amis. Nous sommes formatés pour éviter les risques et faire des choix « raisonnables ». Nous sommes conditionnés pour croire que vivre de sa passion ou travailler en s’amusant n’est pas sérieux.

Alors nous finissons par incorporer ces règles. Nous faisons les études qu’on nous dit de faire. Nous nous trouvons un job qui assure une certaine sécurité. Et nous essayons de gravir patiemment les échelons parce qu’on nous dit que c’est bien de le faire.

Vous avez sans doute votre propre parcours, mais vous voyez l’idée…

Pourtant certains échappent à ce schéma. C’est parfois plus dur. Mais ils vivent la vie qu’ils ont décidé de vivre. Ils arrivent à saisir les énormes opportunités qu’offre notre époque.

Comment font-ils ?

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, vous ne pouvez y arriver que si vous avez l’esprit clair.

Vous n’avez pas besoin de faire un plan détaillé de votre vie pour les 10 prochaines années – ça ne servirait à rien… Mais vous avez besoin d’avoir une idée inspirante de ce qui vous convient et de la personne que vous voulez devenir.

Prendre des bonnes résolutions et espérer ne suffit pas. Si vous ne choisissez pas ce que vous voulez faire, avoir et devenir… les autres s’en chargeront pour vous !

Ceux qui arrivent à dépasser la pression de la société pour créer un style de vie qui leur correspond vraiment suivent une méthode. La méthode est le cadre, le guide qui vous dit quoi faire à quel moment, quelles questions vous poser et comment vous adapter (c’est un des objectifs du programme 20 JOURS POUR CHANGER).

Ceux qui réussissent apprennent à clarifier ce qu’ils veulent, dépasser leurs limites et modifier leur façon de penser. Ils apprennent à agir vite et rester flexible. Ils apprennent à prendre du recul et à devenir plus libre dans leur tête pour tracer leur propre voie.

Comment est-ce qu’on fait ça ?

En trois étapes.

(Note : pour le lancement de 20 JOURS POUR CHANGER le module 1 est gratuit, histoire que vous puissiez vous faire une idée – Cliquez ici pour tester)

1ère étape : exploration

 

Le but de cette étape est d’explorer vos possibilités, faire un travail d’introspection et trouver l’inspiration.

Commencez par explorer ce qui vous excite et vous passionne. Recherchez vos passions, vos talents, ce qui vous anime le plus dans la vie. Ne vous bridez pas, ne vous mettez pas d’œillères. Ne vous focalisez pas (encore) sur un objectif précis.

Repensez au plaisir que vous avez éprouvé au cours de vos expériences passées (travail, loisirs, engagements solidaires, famille, etc.). Tentez de nouvelles expériences. Soyez attentif à votre ressenti, laissez-vous affecter par les autres et les émotions.

Qu’est-ce que vous vouliez faire comme métier quand vous étiez enfant ? Pourquoi ?

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus ?

Pour quels talents particuliers êtes-vous reconnu ?

Qu’aimeriez-vous laisser comme souvenir ?

Qu’est-ce qui vous fait sentir vivant ? Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ?

(Cliquez ici pour télécharger le guide « 25 Questions pour trouver votre passion »)

 

2ème étape : focalisation

 

Dans la 1ère étape vous avez trouvé quelque chose que vous désirez vraiment. Canalisez maintenant ce désir vers un but précis. Une bonne technique consiste à croiser vos passions et vos talents avec les activités qui peuvent aider les autres et vous rémunérer.

BlogPassionsAudience

Par exemple si vous êtes passionné par la pêche (j’en connais) et que vous êtes un expert en la matière, vous pouvez songer à créer un site Internet pour vendre des formations… sur la pêche. (Bon, c’est un exemple un peu bête mais c’est juste pour illustrer…)

Bref, c’est le moment de faire le tri, de sélectionner, sabrer, supprimer, simplifier. Vous ne pourrez pas courir 36 lièvres à la fois.

Choisissez ensuite un but principal

Une fois que vous avez identifié des buts, demandez-vous : quel but aura le plus d’impact à court terme et facilitera l’atteinte des autres buts ?

Ce but principal jouera le rôle de premier domino. Par exemple si vous voulez être libre de travailler où vous voulez, votre but-domino pourrait être de créer un business Internet (encore ?! ;P).

 

3ème étape : engagez-vous à relever un défi

 

Maintenant que vous avez un but-domino, vous pouvez vous fixer des objectifs (lisez cet article si vous voulez savoir comment bien formuler vos objectifs).

Commencez par transformer votre but-domino en un gros objectif : qu’est-ce que vous voulez faire, avoir et devenir concrètement ? A quoi verrez-vous que vous avez atteint votre objectif ? Quand voulez-vous l’avoir atteint ?

Un objectif doit être matériellement réalisable. Il doit vous correspondre (à vous et pas à quelqu’un d’autre), doit être atteignable et borné dans le temps. Il doit aussi être cohérent de vos valeurs et cohérents entre eux.

Attention : un objectif atteignable ne signifie pas nécessairement facile.

Votre but-domino doit représenter un défi car c’est un bon moyen de doper votre motivation. Ce défi doit vous paraître difficile voire impossible. C’est ce qui vous poussera à vous dépasser parce que vous saurez qu’au bout se trouve la réalisation de votre désir (vivre de ce qui vous passionne).

Le philosophe Spinoza disait : « Ce n’est pas parce qu’une chose est bonne que nous la désirons, mais c’est parce que nous la désirons qu’elle est bonne ».

Si votre défi matérialise votre désir, c’est gagné ! Il en vaudra la peine parce qu’il vous demandera de vous dépasser, de vous transformer, d’étendre vos capacités. Ne vous rabaissez pas. Ne cherchez pas la facilité. Recherchez un vrai défi. Engagez-vous malgré la difficulté. Acceptez la part de risque. C’est aussi cette part d’incertitude qui donnera de la valeur à votre défi.

Divisez pour régner

Pour ne pas être découragé par votre gros défi, décomposez votre objectif principal en sous-objectifs plus simples… jusqu’à obtenir des objectifs moins impressionnants (ne faites pas ça pour tous vos sous-objectifs, mais uniquement pour ceux qui constituent les premières étapes).

Tout part de ces 3 étapes : désir, engagement, défi. Sans ces 3 éléments vous perdez votre temps.

Il n’y a rien de compliqué. C’est juste de la méthode. Vous n’avez pas besoin d’avoir fait une thèse ni d’être un gourou de l’organisation ni d’avoir déjà réussi par le passé.

 

Et après ?

 

Un des enjeux est de ne pas vous laisser surcharger par la méthode.

Comment faire le découpage en sous-objectifs ? Est-ce qu’il faut tout découper jusqu’à tomber sur des tâches gérables en une journée ? S’il ne faut pas tout faire d’un coup, quand le faire ? Jusqu’où ?

Comment gérer les changements ? (parce que dans la réalité rien ne se passe jamais comme prévu.)

Dans le prochain article je vous donnerai une stratégie concrète pour gérer vos sous-objectifs et faire le lien avec votre système de gestion de temps.

20 JOURS POUR CHANGER vous permet de parcourir les trois étapes décrites dans cet article (exploration, focalisation, engagement). Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour avoir plus d’informations :

>> Cliquez ici pour accéder GRATUITEMENT au module 1 de 20 JOURS POUR CHANGER <<

20jpcBanner

Utilisez les commentaires ci-dessous pour répondre à ces questions :

  • quels sont vos plus gros défis ?
  • qu’est-ce qui vous fait le plus peur ?

(Si vous avez aimé cet article dites-le avec un Like et partagez sur les réseaux sociaux (merci !) 😉

 

 

Comments

comments