Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 197

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 216

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 254

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/guzzle/src/Message/MessageFactory.php on line 357

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/ringphp/src/Client/CurlFactory.php on line 363

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/leadpages/vendor/guzzlehttp/ringphp/src/Client/CurlFactory.php on line 382

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 77

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/blueprinxi/www/goodmorningsuccess.fr/wp-content/plugins/jetpack/_inc/lib/class.media-summary.php on line 87
Comment démarrer un business quand on a un job à temps plein ?

Comment démarrer un business quand on a un job à temps plein ?

Alors comme ça vous voulez vous lancer, hein ?

Vous voulez quitter votre job, créer votre business et vivre de votre passion, c’est ça ?

Démarrer un business est effectivement quelque chose de très exaltant.

Le problème c’est que la plupart des gens ont un travail salarié qui ne leur permet pas d’avoir le temps et l’énergie nécessaires pour créer et développer une entreprise. Sans compter tous les à-côtés : la vie de famille, le quotidien, les amis, les loisirs, etc.

Vous rentrez le soir après votre journée de travail et vous n’avez envie que d’une chose : vous poser – et pas enchaîner sur une deuxième journée jusqu’à 2 heures du matin…

 

Vous devez être prêt à faire des sacrifices

 

Démarrer une entreprise n’est pas une mince affaire. Cela demande beaucoup de temps, d’efforts et de persévérance. Les choses sont toujours plus compliquées et plus longues que ce que vous pensez. Et rien ne se passe comme prévu.

Si vous êtes salarié, vous savez que vous touchez votre paie à la fin du mois quoi qu’il arrive. A la limite, il vous « suffit » de faire acte de présence 8 heures par jour… Même si vous ne produisez aucun résultat vous serez payé.

En créant une entreprise les choses changent radicalement. Vos revenus sont directement liés à vos résultats et pas au temps que vous passez ni à ce que vous produisez. Vous pouvez passer énormément de temps à produire, si vous ne résolvez aucun problème concret vous ne gagnerez rien.

Vous alternez les moments d’euphorie (quand vous venez juste de comprendre comment vous y prendre ou que vous pensez avoir trouvé l’idée du siècle) et les moments de profonde déprime (quand vous ne savez plus quoi faire ou que le monde vous renvoie à la figure que vous êtes à côté de la plaque).

Cela demande plus que de la persévérance

Votre business doit devenir votre priorité #1 et vous devez être prêt à abandonner un certain nombre de choses si vous voulez réussir – au moins au début. Bref, vous devez vous attendre à devoir faire des sacrifices.

Mais il y a un gros risque : celui de ne plus avoir de vie, de vous couper de tout et de condamner votre vie de famille ou votre couple.

Vous devez donc avoir une approche stratégique pour ne pas vous retrouver en mode réactif (même si vous ne pourrez probablement pas complètement y échapper :P).

La première étape est de CHOISIR ce que vous allez sacrifier. Cela vous évitera de le subir.

Certains ne sont pas prêts à sortir moins, diminuer leur temps de loisir ou se lever un peu plus tôt. Il n’y a pas de problème avec ça. C’est juste qu’ils ne sont peut-être pas encore prêts à s’engager dans l’aventure…

Où trouver le temps ?

Si vous êtes salarié, vous travaillez sans doute de 9 heures à 18 heures (plus ou moins 2 heures). Que faites-vous de 19h à minuit ? Que faites-vous de 6h à 9h ? C’est durant ces plages que vous pourrez construire votre business. Une fois que vous aurez initié le mouvement vous pourrez songer à demander un temps partiel…

 

Planifiez votre temps

 

Quand on a peu de temps libre et qu’on veut réaliser de grandes choses, il faut impérativement planifier. Votre temps est la ressource la plus précieuse que vous ayez. Ne le gâchez pas.

La plupart des gens n’ont pas de « système » fiable pour gérer leur temps et automatiser leurs progrès.

Pourquoi il vous faut un système ?

Un système est un ensemble d’outils et d’habitudes que vous adoptez de manière routinière. J’ai personnellement plusieurs types de système. J’ai un système pour planifier et organiser mes activités, un système pour me tenir en forme et motivé, un système pour gérer mon blog et la relation avec mes lecteurs (vous !), etc.

agenda-1Une des briques essentielle de votre système consiste à planifier vos semaines et vos journées à l’avance.  Et cela ne concerne pas uniquement le travail. Quand prévoyez-vous de sortir ? Quand prévoyez-vous de lire ? Quand prévoyez-vous de faire du sport ou de vous reposer ?

Là vous vous dites : « Je ne vais quand même pas TOUT prévoir à l’avance ! » ou alors : « Donc il n’y a plus de place pour l’imprévu ! ».

Prévoir à l’avance permet justement de laisser la place à l’imprévu tout en garantissant que vous avancez vers vos objectifs.  Rien ne vous empêche (et c’est même conseillé) d’aménager de longues plages « vide » pour les loisirs, le temps de famille ou toute autre chose (imprévue).

Avoir un calendrier prévu à l’avance vous permet aussi d’avoir les idées claires sur ce que vous avez à faire et le temps disponible pour le faire.

La clé est de vous tenir à votre planning. Partagez-le avec vos proches et expliquez-leur : « Non, je ne sors pas le jeudi soir parce que j’ai prévu de travailler. Et ce sera comme ça tous les jeudis. ». Les choses sont claires. C’est le meilleur moyen de maîtriser votre temps et de ne pas vous laisser imposer l’agenda des autres.

A titre d’exemple, j’essaie de travailler un peu tous les matins jusqu’à 7h30 (cela fait partie de ma routine matinale). Ensuite je travaille tous les soirs de 20h30 à 22h les lundis, mardis, jeudis ainsi que le dimanche après-midi. Le mercredi soir, le vendredi soir et le samedi sont les jours pour ma famille et mon épouse (il va sans dire que mon épouse Anne est partie prenante et rien ne serait possible sans elle…). Tout ça en plus de mon job salarié (je suis encore en poste à l’heure où j’écris ces lignes).

J’utilise Google Calendar pour planifier mes plages de travail et partager mon emploi du temps avec ma famille. Côté gestion de tâches, j’utilise Doit.im parce que c’est simple et accessible en ligne de n’importe où.

 

Devez-vous quitter votre job ?

(Note : si ça vous tente, vous pouvez faire ce test pour savoir si c’est le moment pour vous de quitter votre job)

On conseille généralement de ne pas quitter votre job avant de générer des revenus. Vous avez besoin d’assurer un minimum vos arrières.

L’idée est de générer des revenus proportionnels au temps que vous investissez. Par exemple, si vous gagnez aujourd’hui 2000 euros par mois en étant salarié avec un temps plein de 160 heures par mois (remplacez par vos propres chiffres), vous avez un taux horaire de 12,50 euros par heure (2000 / 160).

Si vous investissez en moyenne 2 heures par jour dans votre business, 7 jours par semaine, 4 semaines par mois, cela fait un total de 2 x 7 x 4 = 56 heures par mois. L’idéal est de conserver votre job tant que vous n’arrivez pas à générer au moins 700 euros par mois (56 x 12,50) !

Si vous n’y parvenez pas c’est que votre idée n’est peut-être pas viable ou que vous n’avez pas encore su l’exploiter correctement.

Ceci dit cette démarche peut être adaptée en fonction de votre situation.

Plus vous êtes jeune et plus vous pouvez vous permettre de prendre des risques. Plus vous êtes expérimenté (vieux), plus il y a des chances que vous ayez un emprunt et une famille et plus vous devez être prudent.

Côté procédure, la France offre un certain nombre de possibilités pour minimiser les risques. Vous pouvez par exemple :

  • démissionner. C’est la solution la plus radicale, mais la moins avantageuse (vous n’avez pas le droit aux indemnité chômage) ;
  • opter pour un temps partiel : vous diminuez votre temps de travail pour votre employeur, donc vos revenus ;
  • demander un congé création d’entreprise : vous n’avez plus de revenus mais la garantie de retrouver un poste ;
  • négocier une rupture conventionnelle : votre employeur n’est pas obligé d’accepter, mais si c’est le cas vous avez droit aux indemnités chômage.

A vous d’étudier tout ça avec des conseillers spécialisés en fonction de votre situation personnelle. Dans tous les cas l’idéal est quand même d’avoir entre 3 mois et un an de salaire de côté.

 

Ça en vaut la peine

 

Démarrer un business n’est pas pour tout le monde et n’est pas aussi confortable que rester salarié. Mais ça vous force à tenter des choses, à apprendre, à rencontrer de nouvelles personnes. Cela vous force à exploiter votre potentiel et découvrir de quoi vous êtes capable. Sans parler du fait que vous avez l’opportunité de contribuer, d’aider des gens et de vivre de votre passion.

Internet offre encore aujourd’hui des possibilités incroyables. Tout le monde peut lancer une activité et tester une idée à moindre frais. Tout le monde est connecté, la connaissance est partagée et facile d’accès. Il n’y a jamais eu autant d’opportunités dans toute l’Histoire.

Vous avez « juste » besoin d’un ordinateur, d’une connexion Internet… et de votre tête !

Si vous avez envie, faites-le !

Si l’aventure vous tente, lancez-vous.

Organisez-vous, trouvez une idée et validez-là sur Internet. Tout le monde peut le faire. Si l’idée n’est pas bonne, tentez autre chose. Et si vous créez finalement votre boîte et que ça ne marche pas… tant pis. Réessayez !

Avec Internet vous prenez un risque très limité et l’investissement financier est minime.

 

Quelle est la première étape ?

 

Vous l’avez compris, créer votre propre activité nécessite un gros engagement et beaucoup d’énergie. Si vous ne faites pas quelque chose qui vous passionne, il y a de forte chance pour que ça ne dure pas bien longtemps… La première étape est donc de trouver ce qui vous passionne vraiment et ensuite d’utiliser cette passion et votre expertise pour trouver une bonne idée.

(Si ça vous intéresse vous pouvez lire cet article sur les 3 étapes pour trouver votre vocation et passer à l’action.)

Soyez simplement conscient de là où vous mettez les pieds. Le plus gros challenge est d’accepter de faire des sacrifices, de gérer votre temps et savoir par quoi commencer.

Pour trouver ce qui vous passionne vraiment, GMS a mis au point le guide « 25 questions pour trouver votre passion » (cliquez sur le lien pour le télécharger).

Laissez un commentaire ci-dessous pour partager vos expériences, vos « échecs » (tentatives) et vos réussites. Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous ? Qu’est-ce qui a le mieux fonctionné ?

Si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de mettre un Like !

 

Et si vous voulez aller plus loin…

 

GoodMorningSuccess presents...

Le plan en 10 étapes pour vous lancer

Une synthèse pratique des meilleures techniques d'organisation et de gestion du temps pour vous mettre le pied à l'étrier rapidement

... et comment utiliser ces techniques pour clarifier ce que vous voulez vraiment, lever les obstacles, savoir par quoi commencer et complètement redéfinir vos possibilités

C'est court. C'est concret. Et ça vous évite de dépenser des milliers d'euros en formation/coaching et des dizaines d'heures de lecture...

Et comme nous sommes super sympas, le module 1 est GRATUIT (comme ça vous pouvez vous faire une idée)

 

Crédits images de titre : Designed by Freepik

Comments

comments